Les morceaux pour bébé : quand et comment procéder ?

Vous pensez qu’il est temps de varier les textures dans l’assiette de votre enfant, mais vous avez peur de donner des morceaux à bébé ? L’introduction des premiers morceaux est une étape importante de la diversification alimentaire qui amène effectivement son lot de questions chez les parents. Comment aider bébé à manger des morceaux ? Quand est-ce que les bébés commencent à manger solide ? Faut-il qu’ils aient déjà des dents ? Et la DME dans tout ça ? À la cuillère ou avec les doigts ? La Potpoteam répond à toutes ces questions dans cet article. 

Quand et comment introduire les petits morceaux ?

On introduit les petits morceaux aux environs de 8 mois, mais certains bébés sont capables de mâcher avant. Ils développent en général une curiosité pour les aliments solides et boudent les purées. C’est un signal. D’autres en revanche prennent leur temps et ne sont prêts qu’à 9 ou 10 mois. 

Vous pouvez tester avec votre enfant en commençant par épaissir ses purées ou en les écrasant simplement. Puis, petit à petit, ajoutez du riz et de la semoule à ses légumes. Attendez un peu pour la viande, car elle est plus difficile à mâcher. Verse 12 mois, bébé est normalement fin prêt pour cette nouvelle expérience. Petits cubes de pommes, poisson, petits bouts de jambon blanc, vous avez l’embarras du choix pour lui faire plaisir. Restez près de lui pour intervenir rapidement en cas de besoin. 

Des gestes simples peuvent également faciliter l’introduction des morceaux dans l’assiette de bébé comme le fait de cuisiner devant lui en lui expliquant ce que vous allez lui préparer. Variez les plaisirs, jouez sur les textures. Partagez le repas avec lui et faites-lui goûter à ce qui se trouve dans votre assiette (on le sait, c’est toujours meilleur chez le voisin). Si bébé recrache les morceaux, il s’agit peut-être simplement du réflexe d’extrusion qui lui permet de ne pas s’étouffer. Mot d’ordre : la patience !

Bébé n’a pas encore de dent, on évite les morceaux ?

Si bébé n’a pas encore de dent, vous pouvez tout de même commencer à épaissir ses purées, retirer l’eau de cuisson et introduire petit à petit les morceaux tendres pour parfaire son apprentissage culinaire. La banane, la pomme de terre ou encore les carottes bien cuites sont tout à fait adaptées. Comme mentionné dans le point précédent, n’oubliez pas que les bébés ont un réflexe d’extrusion jusqu’à 1 an environ donc il n’y a justement pas de risque d’étouffement.

Bébé refuse les morceaux, comment faire ?

Votre enfant refuse les morceaux ? Peut-être n’est-il pas encore au point sur le réflexe de déglutition. Il lui manque peut-être des dents et se montre réticent (même si ça ne gêne pas d’autres enfants). Ou tout simplement, ces nouvelles textures ne le mettent pas en appétit. Alors, comment faire accepter les morceaux à bébé ?

Surtout, ne forcez pas bébé. Mettre la pression favorise le développement du stress et de l’anxiété et il ne faut pas que le repas soit vécu comme tel. Il vient de passer quelques mois à s’habituer à la texture lisse des purées et des compotes. Cela peut prendre un peu de temps avant qu’il accepte les aliments solides. 

Pour vous aider à faire la transition, présentez toujours une partie avec et sans morceau dans l’assiette et laissez-le faire son choix. Jouez sur les couleurs, formez des visages rigolos avec les légumes, transformez le repas en une activité ludique. Ça fonctionne souvent ! Vous pouvez également laisser bébé manger seul avec ses mains, découvrir les textures, les porter à la bouche seul. Présentez-lui un écrasé de pomme de terre, des vermicelles fondants ou encore des morceaux de banane pour faire le test. Il les assimilera à sa manière et donc plus facilement.

La DME, alimentation diversifiée pour bébé

Principe de la DME

La DME signifie littéralement Diversification alimentaire Menée par l’Enfant. C’est une approche différente de la diversification qui vise à ne pas faire intervenir l’adulte dans le déroulement du repas, à délaisser la petite cuillère dans un premier temps et à laisser l’enfant utiliser ses mains pour se nourrir avec des aliments solides. On privilégie les textures fondantes telles que les fleurettes de brocolis, les carottes bien cuites, la patate douce ou encore la banane. Il mange ainsi à son rythme et selon ses préférences. Même s’il est toujours sous votre surveillance, la DME favorise ainsi l’autonomie de bébé. C’est une bonne alternative notamment quand bébé n’aime pas le fait que tous les aliments soient tous mélangés. De votre côté, faites le plein d’éponges et de serpillières, car oui, il y en aura autant sur votre sol que dans le ventre de bébé les premiers mois. 

Comment savoir si bébé est prêt ? Quand débuter la DME ? 

L’OMS (Organisation mondiale pour la santé) préconise de commencer la DME vers 6 mois. C’est au cours de cette période que bébé se tient assis et droit techniquement. Il peut donc se nourrir seul. Cette approche prend plus de temps au début et l’enfant mange certainement en plus petite quantité, mais le temps d’adaptation ne dure en général que 2 à 3 mois. Un risque de carence ? N’oubliez pas que le lait (maternisé ou maternel) constitue encore l’alimentation principale de bébé et lui apporte ainsi tout ce dont il a besoin à ce moment-là.

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour débuter l’introduction des morceaux en toute sérénité avec votre bébé. En attendant de faire le grand saut, nos petits pots frais et bio sont toujours disponibles. De délicieuses purées aux saveurs authentiques et adaptées à l’âge de bébé ainsi que nos petites nouveautés à ne pas manquer, les compotes Potpotam. Pomme framboise, banane vanille, clémentine cannelle ou encore poire chocolat… Plaisir garanti pour vos petits gourmets !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page