Introduction de la Patate Douce chez Bébé

Vous souhaitez introduire la patate douce dans l’alimentation de bébé et vous voulez en savoir plus sur cet aliment ? Consommée depuis plus de 10 000 ans, la patate douce tient ses origines de l’Amérique du Sud. Considéré comme la première plante domestiquée par l’homme, ce tubercule possède de nombreux bienfaits pour la santé.

De plus, son goût sucré et tout doux plaît naturellement aux enfants. On la cuisine donc volontiers pour nos petits gourmets dès le début de la diversification alimentaire. Retrouvez dans cet article toutes les infos nécessaires sur l’introduction de la patate douce chez bébé

Les bienfaits de la patate douce

On ne compte pas moins de 500 variétés de patates douces. Leurs propriétés sont quasiment similaires, mais diffèrent parfois selon la couleur de leur chair qui varie du blanc au pourpre en passant par l’orange. Concrètement, cet aliment :

  • est riche en fibres. La patate douce est donc idéale pour éviter la constipation chez bébé ;
  • regorge de vitamine A (presque autant que la carotte) qui, une fois absorbée par l’organisme, se transforme en bêta-carotène. Elle nous protège des les troubles de la vision et les maladies cardio-vasculaires et booste l’immunité. Nécessaire au bon développement du foetus pendant la grossesse, la vitamine A est par ailleurs utile à bébé bien avant sa naissance ; 
  • prodigue des oligoéléments comme le cuivre, le potassium et le manganèse. Couplés à la vitamine C de la patate douce, ils renforcent les défenses immunitaires. Une information intéressante puisqu’il vaut mieux éviter que bébé tombe malade lors qu’il est tout petit ;
  • est riche en vitamine D, indispensable à notre organisme pour renforcer les os, fabriquer les anticorps et détruire les microbes. On en prescrit d’ailleurs en complément alimentaire pour les petits jusqu’à l’âge de 1 an aujourd’hui ;
  • régule le taux de glycémie ; 
  • est riche en calories. Parfait pour favoriser une bonne prise de poids ;
  • contient des antioxydants, notamment dans ses feuilles et sa peau.

La patate douce : à partir de quel âge ?

Bébé comble tous ses besoins en énergie et nutriments par le lait maternel ou maternisé jusqu’à ses 6 mois environ. À partir de cet âge-là, ceux-ci augmentent et nous devons compléter les biberons de lait par des aliments solides. La patate douce est un aliment très digeste qui présente en outre très peu (ou pas) de risque allergène. Il est donc tout à fait possible de commencer à manger de la patate douce dès 6 mois.

Vous pouvez lui faire découvrir ce tubercule avec l’équivalent d’une petite cuillère pour favoriser la tolérance et écarter tout risque d’allergie puis augmenter la dose petit à petit. Farineux dépourvu de gluten, certains spécialistes autorisent même la patate douce pour un bébé de 4 mois. Quoi qu’il en soit, veillez à demander l’avis du pédiatre avant de débuter la diversification alimentaire dès 4 mois avec ce légume. 

Comment cuisiner la patate douce pour bébé ? 

Tout se mange dans la patate douce même ses feuilles. Assimilées aux épinards, vous pourrez d’ailleurs les utiliser pour préparer une délicieuse purée. Quant à la peau de la patate douce, elle est également comestible, mais attention à la présence de pesticides !

Il y a ensuite de nombreuses façons de préparer la patate douce. Frites, écrasés, soufflés, purée, galettes, gratin, soupe et même gâteaux, vous aurez mille occasions de faire plaisir à votre bout de chou avec ce légume orangé d’ici quelques années. Pour l’heure, privilégiez la cuisson au four ou à la vapeur en limitant l’ajout de sel et de matières grasses (pas plus qu’il n’en faut en tout cas !).

Vous obtiendrez par exemple de délicieuses frites de patate douce ou une purée onctueuse. La cuisson à l’eau est possible, mais une grande partie des nutriments partiront dans l’eau de cuisson et ce serait dommage de priver bébé d’un tel cocktail énergétique. 

Patate douce et alimentation autonome 

Vous souhaitez vous tourner vers une diversification alimentaire menée par l’enfant ? On commence la DME lorsque bébé est capable de se tenir assis et droit dans sa chaise haute. En général, aux alentours de 6 mois. Cette approche de l’apprentissage du goût favorise la découverte des différentes textures et saveurs apportées par les aliments. 

Fondante en bouche, la patate douce est un légume idéal pour l’alimentation autonome.

Présentée dans une assiette en gros morceaux ou en bâtonnets, elle facilite la prise en main par bébé. Associez-la à des petits cubes de courgette et des petits morceaux de banane pour un repas complet de tout petit. Un peu plus tard, vous pourrez y ajouter des petites fleurs de brocolis et des miettes de poisson par exemple.

Avec quoi associer la patate douce ? 

La patate douce est une excellente alternative à la pomme de terre. Idéalement sucrée, on l’associe facilement avec d’autres légumes ou dans des plats salés. Voici quelques idées de recettes pour bébé à base de patate douce  :

  • purée de patate douce, courgette et vache kiri ;
  • écrasé de patates douces, poulet curry coco ;
  • petits dés de jambon à la patate douce ;
  • purée de courge butternut, patates douces et kiri ;
  • purée de patate douce et poireaux ;
  • petit pot sucré à la cannelle et à la patate douce.

Vous souhaitez découvrir d’autres recettes adaptées à l’alimentation de bébé ? N’hésitez pas à vous rendre dans la rubrique “nos produits”. Nous vous proposons des petits bio frais élaborés en France avec amour par un chef cuisinier et un diététicien nutritionniste. Régalade garantie !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page