LE BLOG DES PETITS POTS PAS COMMES LES AUTRES
parents avec bébé dans la cuisine

Les repas de bébé à 18 mois : c’est le moment de faire quelques changements

Vous avez commencé à diversifier l’alimentation de votre bébé entre 4 et 6 mois. Il connaît à présent de nombreuses saveurs et mange comme les grands. Les modifications interviennent surtout au niveau de son comportement.

Les légumes et les fruits

Tous les légumes et les fruits sont permis. Veuillez juste à prendre soin de laisser cuire les légumes qui fermentent ou les légumes fibreux assez longtemps afin d’en faciliter la digestion. Il peut également manger une fois par jour l’équivalent de deux cuillères à soupe de crudités, assaisonnées s’il le souhaite.

Les fruits peuvent être mangés entiers, épluchés et dénoyautés afin d’en conserver les fibres. Ils peuvent de temps à autre être proposés secs ou en compote. Vous pouvez tester les fruits à coque. Pour éviter les fausses routes, il est indispensable de les mixer. Par ailleurs, certains de ces fruits sont allergènes, il convient donc d’y aller très progressivement.

Les protéines

Le groupe des protéines comprend la viande, le poisson et les œufs. 30 grammes de viande ou de poisson, un demi-œuf, en un ou deux repas, est la quantité idéale à 18 mois. Alternez viande rouge et blanche, poisson gras et maigre.

Les féculents et légumineuses

Vous pouvez proposer tous les féculents à votre enfant. Les légumineuses devront être bien cuites et mixées pour éviter les ballonnements et autres inconforts digestifs.

Le pain peut accompagner un repas ou être proposé au petit déjeuner. Les farines infantiles peuvent être utiles pour épaissir le lait, mais ne sont nullement indispensables.

Et le lait ?

Votre enfant a encore besoin de lait. Si vous allaitez, poursuivez autant que vous le souhaitez, le matin et le soir. Si votre petit boit deux biberons de lait, ne les abandonnez pas. Préférez un lait de croissance adapté plutôt que la traditionnelle brique de lait de vache. Le lait de croissance contient la quantité de fer nécessaire à son bon développement. Il est également riche en oméga-3 et oméga-6 ainsi qu’en divers oligo-éléments et en vitamines. Un demi-litre de lait de croissance par jour est la quantité recommandée jusqu’à l’âge de trois ans.

D’autres laitages, tels que les yaourts, les crèmes, les fromages blancs peuvent être proposés, mais choisissez toujours ceux adaptés aux jeunes enfants. La quantité totale journalière, tous laitages confondus, ne doit pas dépasser 800 ml.

Les matières grasses

Sont recommandées : peu de fritures, peu de charcuterie et le moins possible de graisses cachées comme celles contenues dans de nombreux produits industrialisés comme les gâteaux et les biscuits. Ces aliments sont également très sucrés et ne sont absolument pas indispensables. Un filet d’huile, un peu de crème ou du beurre suffisent à agrémenter les plats de votre enfant.

L’appétit de votre enfant vous surprend

Peut-être trouvez-vous que votre enfant mange beaucoup. À cet âge, et tant qu’il ne décroche pas de sa courbe de poids, cela n’est pas inquiétant. Il grandit et ses besoins nutritionnels sont importants. Cependant, manger beaucoup ne signifie pas manger n’importe quoi ni n’importe quand. Il est important de conserver un rythme alimentaire : un petit déjeuner, un déjeuner, un goûter et un dîner. Les repas doivent être équilibrés. S’il réclame encore à la fin du repas, servez-lui un peu plus de légumes. Vous pouvez également lui proposer un fruit entier en dessert.

Votre enfant s’affirme

Ses goûts se sont affirmés. Il refuse parfois de terminer son repas. Il rejette des aliments qu’il n’avait jamais repoussé auparavant. Vous êtes probablement un peu perdu face à son attitude. S’il ne décroche ni de sa courbe de taille ni de sa courbe de poids, ne vous inquiétez pas. Dans le cas contraire n’hésitez pas à vous tourner vers votre pédiatre.

Le rendre acteur de ses repas, le laisser choisir une belle assiette et de jolis couverts peut aider. Éventuellement, proposez-lui de choisir le menu du jour parmi trois menus que vous lui aurez présenté. N’entrez pas en confrontation avec lui, cela serait inutile. Votre meilleure arme est la patience.

L’avis de Pierrick MARTY notre diététicien-nutritionniste 

  • Le moment des repas doit rester un moment convivial. Une partie du comportement alimentaire de votre enfant vient du mimétisme. En effet, il observe son environnement. Pour lui donner de bonnes habitudes, il est important que ne pas avoir de source de distraction (TV, écran, livre, jeux…) qui peuvent détourner l’attention aux repas et ainsi détourner des sensations alimentaires telles que la faim et la satiété.
  • Enfin si votre enfant n’aime pas un plat ou un aliment, demandez-lui en quoi il ne l’apprécie pas. Cet échange permettra à votre enfant de verbaliser, de se sentir considéré et écouté.
Kevin
Kevin
Papa d'une petite Charlie, j'adore les trucs de geek et je cuisine au thermomix. Co-fondateur de POTPOTAM #Potpoteam

Discutons ensemble

Formulaire des commentaires

L'instagram de la potpoteam 📷

© POTPOTAM 2018